mercredi 6 mai 2020

Quel est le rôle spirituel de nos Animaux de Compagnie ?



Beaucoup d’êtres humains pensent encore qu’ils sont sur Terre par hasard, et qu’il en est de même pour les animaux. 

Encore trop d’êtres humains pensent également que l’Homme est supérieur à l’Animal, quel qu’il soit, et qu’il a tous les droits sur lui. C’est parce que l’Homme base le degré d’intelligence et de conscience d’un animal sur sa capacité à parler ou à créer des outils, comme l’a fait l’Homme.
 
Mais il ne peut pas être plus loin de la vérité quand il pense que l’Animal n’a pas de conscience, et qu’il est stupide et primitif.

La Terre est une planète « école »


Ce qu’il faut comprendre, c’est que la Terre est une planète « école », et qu’au même titre que les humains sont ici pour apprendre, évoluer et expérimenter, il en est de même également pour toutes les autres espèces (animales et végétales), qui elles aussi sont ici pour vivre et expérimenter. 
Certaines espèces animales sont plus proches de l’Homme et ont un rôle précis envers lui, alors que d’autres vivent plus éloignées de celui-ci, ce qui ne veut pas dire qu’elles n’ont pas , non plus,  un impact énergétique sur lui,  ni sur le reste de la planète.

Nous provenons tous (Humains, Animaux, Végétaux, Minéraux) du même souffle de vie, de la même conscience universelle créatrice, raison pour laquelle nous ne pouvons véritablement nous considérer comme séparés les uns des autres. 
Ceux qui ressentent ce lien, ressentent qu’ils ne font qu’un avec les animaux et avec la Terre, et que chaque arbre coupé les coupe aussi, et que chaque animal maltraité est une partie d’eux-mêmes que l’on arrache et que l’on fait souffrir aussi. 
Pour les personnes empathiques, il y a de quoi devenir fou, dans un monde qui bafoue et massacre autant l’Animal. 
L’Homme tue près de 470 milliards d’Animaux par an, c’est plus qu’un génocide, c’est un massacre à la chaîne qui se produit chaque jour sous nos yeux , que la plupart des humains laissent faire, soit ne se sentant pas concernés, soit se sentant impuissants, ignorant leur propre pouvoir de dire NON.

L’article d’aujourd’hui est plus particulièrement sur nos animaux de compagnie, qui eux ont la chance, en général, d’être mieux traités que le reste des animaux peuplant notre planète (en comparaison par exemple avec ceux que l’Homme a décidé de manger ou d’utiliser pour les tests sur animaux, ou leur fourrure). 
Pourtant, un cochon par exemple est encore plus « intelligent » qu’un chien, y compris au niveau de ses émotions.

Le rôle spirituel de nos animaux de compagnie

Si chaque espèce s’incarne dans le but d’expérimenter une certaine perspective sur la vie, les animaux de « compagnie » tels que le chien et le chat par exemple, s’incarnent, eux, dans le but de partager une expérience avec l’Homme. 
Ils sont là pour apporter quelque chose à l’Humain et pour vivre cette expérience du lien avec l’Humain (cela sert les deux perspectives).


La raison pour laquelle il est si facile d’aimer les animaux, c’est qu’ils sont naturellement en alignement avec eux-mêmes (sauf dans le cas d’animaux qui ont trop été influencés et contrôlés par l’Homme, par exemple un chien maltraité qui vivra dans la peur d’être lui-même et s’alignera sur la volonté de son maître en s’oubliant lui-même).

Ce que nous appelons vulgairement « l’instinct », est un en fait un haut état d’alignement avec soi-même. 
Que veut dire être aligné avec soi-même ? 
Cela veut dire être aligné avec qui nous sommes réellement et ce que nous désirons et ne désirons pas à chaque instant. Cela veut dire être parfaitement aligné à nos émotions. Cela veut dire avoir suffisamment d’amour pour soi pour ne pas avoir besoin d’être sans cesse à la recherche de reconnaissance et d’amour de la part des autres, comme c’est le cas pour l’Humain.

L’humain, incapable d’écouter ses émotions, d’être lui-même, de s’aimer (car la société lui a fait croire que c’était « égocentrique » et « égoïste » de s’aimer), aura donc toute sa vie des difficultés à aimer les autres, en rejetant toujours la faute sur les autres au lieu de se demander si son incapacité à aimer ne vient pas de lui-même.

Pourquoi les animaux sont-ils capables d’aimer « inconditionnellement » ?


L’amour inconditionnel c’est l’amour qui s’exerce sans conditions.
L’amour inconditionnel c’est l’amour qui se donne sans rien n’attendre en retour ni sans exiger que la personne fasse, dise ou soit quelque chose de différent de ce qu’elle est sur le moment présent. 
Jamais un animal ne se dit « J’aimerai que mon maître soit plus jeune / plus riche / moins ci ou ça… qu’on habite dans une maison plus grande / qu’on habite dans un autre pays… » ou alors faire la tête car il a trop donné d’amour comparé à ce qu’il a reçu… se vexer car il n’aura pas reçu en retour la caresse qu’il aura donné… 
L’Animal est toujours en parfait accord avec « ce qui est ». Il ne cherche jamais à changer les choses, comme le fait l’humain, ou à toujours vouloir que les choses soient différentes et se plaindre.


Certains diront que c’est justement la preuve qu’ils ne sont pas intelligents. 
Mais de l’autre côté les plus grands enseignements spirituels prônent la même chose : le plus haut état d’avancement spirituel est la capacité de vivre dans le moment présent et d’accepter tout ce qui est. 
Alors, qui fait preuve du plus haut état d’alignement et d’avancement spirituel ? L’animal , qui lorsqu’il n’est pas avec l’Homme, ne se développe pas de maladies, qui est en parfait alignement avec lui-même et qui vit dans le moment présent sans jamais se soucier du futur, en étant dans le lâcher prise et dans la confiance en ses propres capacités (même malgré des conditions de vie souvent bien pires que celles de l’Homme) 
Ou alors, l’humain (supposé « plus intelligent »), qui ne vit jamais dans le moment présent, qui vit dans un état de manque, de stress, d’inquiétude, de colère, de frustration, d’attente, d’autodestruction, et souvent de désirs également de nuire aux autres ? 
Lequel des deux est le plus « avancé » , a à apprendre de l’autre ?

Les animaux sont un reflet très puissant de ce que l’Homme est loin d’arriver à faire , à être. Pourtant, c’est véritablement ce qui sauverait l’humanité et nous permettrait de nous reconnecter à notre vraie nature : consciente, connectée à nous-même, à nos émotions, à nos désirs, à nos besoins, et capables de nous aimer, afin de pouvoir être capable de donner sans rien n’attendre en retour (étant « pleins » d’amour pour nous-mêmes, le reste étant du « surplus » que nous pourrions donner sans mesurer).


Un animal ne se regardera jamais dans la glace en se disant : « Mais qu’est ce que tu es moche, regarde tes cuisses, regarde ton gros nez, regarde tes poils, regarde la couleur que tu as ».
Encore une fois, est-ce un signe de bêtise ou au contraire de profonde intelligence ?Est-ce une preuve d’intelligence de la part de l’être humain que de se détester à ce point ?

Combien d’êtres humains sur Terre s’aiment tels qu’ils sont ?

Un animal se compare-t-il aux autres de son espèce ? 
Se compare-t-il aux autres espèces ? 
Un singe se demande-t-il pourquoi lui, il n’a pas une trompe comme l’éléphant ? 
Le chat se demande-t-il pourquoi lui, il doit se laver alors que les chiens non, passant ses journées à ruminer sur le fait que la vie n’est pas juste ? 
Se demande-t-il pourquoi le chat du voisin a plus de nourriture, ou plus de câlins, ou un panier plus douillet ?
Pourtant l’humain, lui, passe sa vie à se comparer aux autres, à son voisin, aux autres races, aux autres pays, se détruisant intérieurement en pensant à ce qu’il estime
« juste » ou « pas juste » (selon ses propres critères bien souvent en plus erronés car incapable de voir « le plus grand plan » des choses, et ne jugeant bien souvent que par rapport à sa propre petite personne), au lieu de tout simplement vivre sa vie avec les moyens qu’il a ,ce qu’il est, afin d'en devenir la meilleure version.

C’est donc cela que les animaux de compagnie, qui ont décidé de venir s’incarner pour aider les humains, viennent nous apporter et nous enseigner : l’Amour de soi et des autres, l’amour inconditionnel, le lâcher prise, la confiance en la vie et en ses propres capacités.


Le chat ou le chien ne se demandent pas, quand vous leur servez à manger, s’ils auront à manger demain. 
Ils mangent leur repas, et vont jouer ou dormir. 
Ils ne passent pas la nuit à se dire « Mais imagines si demain en partant au bureau mon maître a un accident ? et qu’il ne peut pas rentrer me donner à manger ? Qu’est ce que je vais devenir ? Je vais mourir de faim ! 
Oh non… vite, des antidépresseurs, un verre d’alcool, une cigarette pour me calmer ». L’animal a une parfaite confiance en la vie,  en ses aptitudes à faire face aux circonstances extérieures si jamais il en avait besoin, autrement dit en ses propres capacités.

L’animal ne va pas s’inquiéter en avance du fait de manquer de nourriture ou de quoi que ce soit dans le futur, il vit au jour le jour. En revanche, si  un jour il manque de nourriture, il aura encore une fois parfaitement confiance en ses propres aptitudes à trouver de la nourriture, à se sortir de ce pétrin, jusqu’à la prochaine étape de sa vie. Et bien sûr, tout cela, sans ne jamais avoir à blâmer qui que ce soit, ni la vie, ni les humains, ni les autres chiens, ni les autres espèces, ni le gouvernement ! 
Il sera toujours en alignement avec lui-même et continuera simplement sa vie chaque jour, dans la joie de découvrir ce que chaque journée va lui apporter et lui faire vivre. L’animal, recevant une caresse de son maître, ne va jamais se demander « Et si un jour il ne m’aime plus ? et si un jour il aime un autre animal ? » 
Il profite simplement du moment présent et du bonheur de recevoir de l’amour à ce moment-là, sans exiger que cela dure toute la vie, ou que cela soit fait de telle manière ou plutôt qu’une autre.

L’Animal, au contraire de l’Homme, ne se place JAMAIS en tant que victime. 
Il est le créateur de sa réalité et ne blâmera jamais les autres de ce qu’il a ou n’a pas, il prend l’entière responsabilité de sa vie, et ça, n’est-ce pas le plus haut degré d’avancement spirituel ? 
N’est ce pas tout ce que tous les livres d’enseignants de développement personnel ou spirituel tentent de transmettre ?

Animaux et Vibration


Nous émettons tous une vibration, une fréquence vibratoire, un taux vibratoire (humains, animaux, plantes , minéraux et mêmes objets). 
Tout ce qui existe a une vibration et peut être mesuré (en ce que l’on appelle « unités de Bovis »). 
Plus notre vibration est élevée, plus nous sommes dans les émotions dites « positives » (joie, gratitude, enthousiasme, amour…). 
Plus notre vibration est basse, plus nous sommes dans les émotions dites « négatives » (tristesse, impuissance, colère, frustration…). 
Nous comprenons donc bien que la chose la plus importante est d’avoir une vibration élevée, cela doit être une volonté consciente et quotidienne que de travailler sur sa vibration en faisant les choix de vie , de pensées qui nous « élèvent » le plus.

L’Animal, lui, est très souvent dans une vibration élevée par nature (sauf dans le cas où encore une fois il a trop fréquenté l’Homme à vibration négative, cela peut l’atteindre car il absorbe les émotions). 
Il y a également des variations de taux vibratoire selon les espèces car eux aussi sont à des stades d’évolution qui leur sont propres. 
Mais les chiens et les chats ont une vibration très élevée. 
Avoir un animal de compagnie c’est donc véritablement détenir une énorme boule d’énergie positive chez soi qui nous déverse ses ondes positives en permanence. 
Bon nombre d’humains considèrent leurs animaux de compagnie comme quelque chose certes d’agréable, mais n’ont pas conscience de l’effet que ces boules d’énergie ont sur eux, sur leur corps, leur santé, et donc sur toute leur vie entière. 

(Danysis ; sauf chez des humains éveillés qui considèrent leurs animaux, comme faisant partie de la famille, tel une personne) 
  
Puisque nous créons notre réalité extérieure en fonction de notre réalité intérieure et plus précisément de notre vibration intérieure, alors un animal de compagnie peut véritablement impacter la vie entière d’un humain. 
Un animal peut véritablement transformer un humain. Et cela se produit des millions de fois chaque année. Ils sont là pour ça. Ils entrent dans nos vies, notre vie n’est plus jamais la même, sans qu’ils n’aient jamais eu besoin de prononcer un seul mot.

La plupart des « alliances » entre animaux et humains ont été prévues d’avance, avant l’incarnation. 
Parfois certaines rencontres sont tellement bouleversantes que l’on sent bien que « cela devait se faire ». Le lien est tellement fort. 
Est-ce un hasard que vous ayez tel ou tel chat, ou tel ou tel chien ? 
Bien sûr que non. 
Nous avons l’animal qui nous correspond et l’animal qu’il nous fallait pour apprendre les leçons que nous devions apprendre et expérimenter les sentiments que nous devions expérimenter.

Chiens versus Chats


Souvent, nous constatons des ressemblances entre certains animaux et leurs maîtres. Que ce soit physique ou au niveau de la personnalité. 
C’est tout simplement parce que l’animal absorbe les émotions et la personnalité de l’Homme. Du fait de leur vibration extrêmement élevée, ils sont capables souvent d’absorber une grande quantité d’émotions négatives de leur maître pour les soulager (ils peuvent ainsi même les sauver de maladies). 
Quand le maître est triste, le chien le sent, (Danysis ; le chat aussi,  d'autres aussi) il vient immédiatement se mettre contre son maître pour absorber sa tristesse , lui donner son énergie positive. 
L’humain se met soudainement à sourire, à se sentir mieux, par la vibration de l’amour qui le transperce encore une fois sans un mot.

Le chat, lui, n’agit pas de la même manière, (Danysis ; parfois, oui, j'ai eu des "chat-chien" et des "chien-chat" ) il émet une vibration extrêmement forte également (au même titre que les dauphins, baleines, éléphants…). 
Le chat est un animal tellement en alignement avec lui-même (beaucoup plus que le chien qui est tout de même très dépendant de son maître), qu’il émane une vibration très puissante, vibration qui soit est un véritable bonheur divin pour ceux qui ressentent justement cette vibration extrêmement haute (en particulier quand le chat ronronne), soit rebute.
(Danysis ; des soins existent par le ronronnement, cela s'appelle la RONRONTHERAPIE) 

Celui qui aime les chats a compris l’enseignement du chat : s’aimer (personnellement j’aime regarder cet acte d’amour pour soi que de prendre le temps de se laver tout le corps chaque jour avec sa petite langue), dormir quand il en a envie, aller chercher des câlins quand lui en a envie. 
C’est une véritable leçon que de comprendre ce que c’est que de s’aimer suffisamment au point de n’attendre après personne pour satisfaire nos propres besoins, de prendre l’entière responsabilité de notre vie. 
Le chat ne compte sur personne. 
Si on lui offre de l’amour il sait le rendre et le montrer aussi. Il n’est pas dépendant de nous , c’est ça le véritable enseignement que nous devrions en retirer (ne pas être dépendant des autres dans nos propres relations, pour déterminer notre bonheur).


L’humain qui n’aime pas les chats est un humain qui a du mal avec les personnes s’autorisant à être en alignement avec elles-mêmes avant toute chose. C’est souvent une personne qui ne s’autorise pas, par exemple de s’écouter , qui fait sa vie en fonction des autres (le chat lui, faisant tout l’inverse, est un puissant miroir qu’il va donc rejeter), ou qui pense que les gens sont trop égoïstes en général , donc que le chat est la représentation de tout ce qu’il déteste (alors il adore en général les chiens à l’inverse, car il peut s’y reconnaître ou retrouver les qualités qu’il souhaiterait plus trouver chez les humains). 
Cela peut être aussi le reflet de son propre égoïsme qu’il ne supporte pas chez les autres… Mais celui qui n’aime pas les chats devrait plutôt se demander : qu’y a-t-il chez le chat qui reflète en moi quelque chose sur quoi je dois travailler ?

Le chien, lui, nous enseigne le don de soi, à l’inverse pour les personnes qui sont trop dans la restriction et l’amour conditionnel, ils sont de profonds enseignants sur ce que c’est, que de donner sans rien n’attendre en retour, sans conditions, d’aimer tout le monde, ainsi que d’être dans l’enthousiasme, la joie, le bonheur de toutes petites choses (une baballe envoyée, une sortie avec son maître, une friandise…).

Bien sûr, il y a tellement d’autres espèces extraordinaires d’enseignement pour l’Homme, mais je ne peux pas toutes les citer, l’article serait trop long, j’ai donc évoqué les deux principaux animaux de compagnie de l’Homme à l’heure actuelle. Chaque animal a sa particularité et chaque animal est une profonde source d’enseignements pour l’Homme. Certains humains l’ont compris mais encore beaucoup ne considèrent l’animal que comme un objet sans conscience,  incapable de ressentir.
Le jour où l’Homme réalisera ces joyaux que sont les animaux, pour la Terre (ils envoient en permanence leurs hautes vibrations sur la planète pour contrebalancer l’énergie négative envoyée par les Humains), pour eux-mêmes, la leçon sera très dure… 
Nous réaliserons alors, tout ce que nous leur avons fait subir , ce sera très pénible, perturbant  pour la conscience. 
En attendant, si vous lisez cet article, il y a des chances pour que vous ayez conscience de ces merveilles que sont les animaux, à quel point nous devons les honorer, les respecter, les chérir.
Si nous  avons  la capacité de développer des outils, des refuges, des moyens de soigner, ce n’est pas pour détruire mais pour protéger.

Comme le disait Gandhi « Toute âme qui s’élève, élève le Monde »… c’est véritablement à cela que l’animal contribue chaque jour, en côtoyant l’Humain. Il l’aide à élever sa vibration, pour qu’à son tour l’Humain soit une force positive pour le reste de la planète…

Laura Marie
Site web : www.lauramarietv.com



  trouvé sur :   www.energie-sante.net  

Rappel sur le bonheur : 


Danysis est encore sur ce foutu blog , elle me délaisse pendant ce temps ! 

   à bientôt     - OUILLE  TSOÏ n'est pas content  

lundi 30 mars 2020

Pandémie de… prise de conscience -










VU ce qu'il en est actuellement

Un copier/coller de ce Monsieur que j'apprécie beaucoup

https://www.jean-paul.thouny.fr/pandemie-de-prise-de-conscience/



Nous vivons toutes et tous des moments très particuliers, très forts, voir déstabilisants, mais nécessaires semble-t-il à notre évolution afin de pouvoir participer au changement planétaire en cours.


L’expérience




Vague de Kanagawa par Hokusai

Aussi, ne subissons pas ce qu’au premier degré nous pourrions appeler une « attaque virale »… pour cela, en plus des gestes de base nécessaires (cités ci-après), prenons conscience de qui nous sommes réellement, de pourquoi nous sommes ici… en fait pourquoi notre âme à choisi précisément cette période de transition pour vivre une nouvelle expérience d’incarnation. Au fond de nous, nous savons très bien que rien de tout cela n’est dû au hasard !

Le monde qui s’apprête à nous accueillir implique que nous participions activement à l’élévation de notre niveau vibratoire. Car tout est là : en élevant notre niveau vibratoire, notre niveau de compréhension de nous-même, notre niveau de compréhension de la Vie et des Autres, non seulement nous accèderons à un autre « monde », mais également nous surferons sur la vague de la pandémie actuelle, sans que celle-ci nous atteigne et nous submerge.

  

Ce « travail » important et nécessaire est à effectuer par nous-même et sur nous-même, afin de découvrir qui nous sommes réellement et de faire confiance à notre être profond pour nous guider, pour nous aider à avancer sur ce difficile chemin initiatique, nécessaire à notre évolution.

N’oublions pas que nous sommes venus pour cela : Évoluer, et ce faisant participer activement à l’avènement du Monde de demain, du monde de paix et de bonheur qui nous attend.

Participer « activement », implique que nous faisions l’effort d’évoluer, de nous élever vibratoirement parlant et d’aider nos proches ou ceux que l’on rencontre, s’ils le souhaitent, à faire de même ; car c’est ensemble que nous parviendrons à surfer sur la vague plutôt qu’à être submergés, et celle-ci nous portera à la seconde étape de notre expérience terrestre actuelle : le monde de demain…

Encore une fois, nous avons le choix : subir les évènements ou nous en servir comme tremplin pour franchir victorieusement cette étape.
La pandémie

La pandémie actuelle ne doit pas être considérée comme négligeable, car dans ce cas, telle une énorme vague, elle va commencer à s’approcher de nous et là, nos peurs vont se réveiller, puis nous affaiblir, et la vague nous emportera.

  

Le principal danger de cette pandémie, n’est pas son aspect viral bien physique, mais celui qui est sous-jacent : les véritables virus que sont nos peurs, nos culpabilités, d’une puissance bien supérieure au virus dont on nous abreuve au quotidien. Celui-ci devant être considéré comme le simple détonateur capable d’activer la bombe à retardement de nos peurs, si nous lui permettons, bien entendu !

Cette pandémie est donc en quelque sorte une « initiation » qui telle la vague, va nous permettre de faire un véritable saut quantique en avant ou bien, nous submerger… nous avons le choix et l’issue de cette « initiation » ne dépend que de nous…

Aussi, éloignons-nous de tout ce qui peut alimenter l’égrégore qui se cache derrière le virus, que ce soit les actualités diverses et contradictoires, les actions ou non-actions des uns ou des autres, les mécompréhensions et les dénis qui souvent sont là pour dissimuler des peurs.
Simplement : soyons conscients de la réalité, mais n’alimentons pas l’égrégore de peurs, et visualisons l’avenir au-delà de la vague.

Vous connaissant un peu, je sais que vous en êtes capables !
Soyez Vous et laissez passer la vague.
Pratico-patique

Voici quelques outils pour vous aider à protéger votre physique :
Pour renforcer votre terrain immunitaire :
2-3 gouttes de Tea tree et
2-3 gouttes de Ravintsara sur un poignet
frotter les 2 poignets l’un contre l’autre
frotter ensuite chaque poignet sur le pli du coude opposé

Ceci, matin et soir

Associez-y également une prise de vitamine C et de vitamine D.

Gel nettoyant « maison »
pour vous nettoyer les mains après avoir fait les courses nécessaires.
Pour 125 ml de gel :
100 ml de gel d’Aloe Vera
20 ml d’alcool à 90°, sinon 70°
20 ml d’huile végétale (amande douce, jojoba, olive…)
40 gouttes de Tea Tree
20 gouttes de Ravintsara



Préparation :
versez dans un récipient l’alcool et les huiles essentielles
mélangez bien
ajoutez l’Aloe Vera et l’huile végétale
mélanger à nouveau
versez le tout dans le flacon qui vous servir à l’utiliser, et
secouez fortement

Votre gel hydro-alcoolique « maison est prêt !
Attention, ne convient pas aux jeunes enfants.
Conservation 2 mois à l’abri de la lumière.
Tous les produits se trouvent en pharmacie, parapharmacie et magasins bio.
Quelques liens pour vous aider à avancer, sur le plan vibratoire :
Apprendre du Coronavirus
Résonance Vibratoire des Virus
Élever son niveau vibratoire


(Danysis) Courage à tous pour le confinement
rappelez-vous que la Force de la Pensée est PRIMORDIALE
Donc refusez de toutes vos forces ce virus, faites le nécessaire, et pensez ce truc ne m'atteint pas ! 

ATTENTION - ce qui suit n'est pas pour faire de la publicité à ce monsieur, MAIS écoutez bien le début !


LOI D’ATTRACTION : ce qui te MANQUE 😕 (pour que ça marche)





  à bientôt

dimanche 15 mars 2020

Sortir de la Matrice et gérer ses bonds de conscience

Nous sommes nombreux à ressentir que nous traversons une période très spéciale où notre conscience fait des bonds considérables de mois en mois, de semaine en semaine et même de jour en jour au sein de la matrice.

Cette accélération de conscience a commencé en 2013 et 2014 (et pour certains peut être même avant), l’année 2019 promet d’être une année très particulière où il nous sera impossible de « fuir » qui nous sommes et ce que nous sommes « appelés » à faire ici sur Terre.

La difficulté pour l’être dont la conscience est en expansion continuelle de côtoyer ceux dont la conscience n’évolue pas se fait de plus en plus ressentir, et l’écart est de plus en plus grand. Une fois lancés sur le chemin de l’éveil et de la levée des voiles, nous sommes comme des « fusées » qui montent de jour en jour vers toujours plus d’intégrations dans notre conscience et vers toujours plus de « hauteur ». Qui dit « hauteur » dit capacité de plus en plus accrue à voir les choses avec de plus en plus de recul et à voir « le plus grand plan » du sens des choses, et du sens de la vie.


Abaisser son niveau vibratoire

La raison pour laquelle il est si dur de « retomber » à des niveaux de conscience « inférieurs » (par exemple, nous sommes en train de lire un livre ou un article passionnant qui nous provoque des expansions de conscience considérables pendant notre pause de déjeuner, et nous devons ensuite retourner au bureau à faire des tâches sans véritable sens ou alors avoir des discussions sans véritable sens ni conscience avec nos collègues ou notre entourage en rentrant à la maison), c’est parce que pour pouvoir faire ces choses-là ou avoir ces conversations-là, nous sommes souvent obligés de « descendre » notre vibration pour nous adapter aux vibrations extérieures.



C’est tout simplement de la physique quantique, mesurable, deux choses ou personnes ne peuvent pas partager la même réalité si elles ne vibrent pas à la même fréquence, par conséquent, c’est soit celui qui vibre le plus bas qui doit monter, soit celui qui vibre le plus haut qui doit descendre. 
Et comme vous l’aurez compris, c’est rarement celui qui vibre plus bas qui monte. 
Nous l’avons tous déjà expérimenté, toutes ces fois où nous avons été  «cassés» ou rejetés alors que nous étions de bonne humeur ou optimistes, par des personnes grincheuses ou négatives. Pour partager leur réalité, nous avons donc dû descendre notre vibration (raison pour laquelle nous nous sentons « vidés » ensuite, ou que nous disons des choses comme « Ahhh, elle/il me pompe mon énergie » !). Encore une fois, personne n’a de petit aspirateur invisible pour vous pomper votre énergie, ce qu’il s’est passé, c’est que vous avez abaissé votre vibration (fréquence vibratoire) pour vous adapter à la fréquence de l’autre (même si ce n’est pas volontairement). L’autre ne souhaitant pas ou n’étant pas capable de monter à votre vibration, c’est vous qui êtes « descendus ».

*** (Danysis ;  http://danysis.blogspot.com/2013/08/le-vampirisme-energetique-energie-sante.html  )

Tout fonctionne de cette manière dans l’univers. Tout n’est que question de vibration et de fréquence. 
Ce que les Hommes appellent « spiritualité », « miracles », « mystères » et « inexpliqué », n’est bien souvent que de la physique quantique en cours de découverte (ou même déjà découverte). Tout ce que nous voyons, mangeons, pensons, touchons, écoutons, a une vibration. Si cette vibration est supérieure à nous, alors nous nous sentons bien, voire nous évoluons (dans notre Santé ou notre Conscience), si cette vibration est inférieure à nous alors nous nous sentons moins bien, voire nous « dévoluons », jusqu’à pouvoir nous détruire voire nous causer la mort (dépressions, déclenchement de maladies etc.).

Notre Monde est dirigé par des puissances et des personnes qui connaissent parfaitement toutes les règles qui régissent notre Univers, y compris l’occulte (du latin occultus : « caché »). Qui dit occulte dit « invisible » et notre vie physique n’est que la face visible de l’iceberg. L’invisible est cependant ce qui compose la plus grande partie de la « Vie », de notre Univers, et même de tous les Univers puisque notre Univers est loin d’être le seul qui existe. Pourtant, la plupart des êtres humains sur cette planète et ce depuis le commencement sont morts et meurent sans n’avoir même jamais découvert cela, pensant qu’ils étaient ce nom, ce statut, ce corps physique, cet âge, ce sexe, ce partisan de cette religion, cette éducation, cette race. Perdus dans l’illusion de la « matrice », a.k.a la face visible de l’iceberg, oubliant qui ils étaient réellement, ils ne se sont jamais éveillés à l’invisible, à l’immensité et à la vastesse qui se cachait derrière le voile qu’ils n’ont jamais cherché ou réussi à lever.


Vous êtes libre

Trouve un travail. 
Va au travail. 
Marie-toi. 
Aie des enfants. 
Suis la mode. 
Agis normalement. 
Marche droit. 
Regarde la télé. 
Obéit à la loi. 
Économise pour la retraite. 
Maintenant répète après moi : « Je suis libre ».

Il faut dire que tout est fait pour que l’humain justement ne découvre jamais cet autre côté du voile qui lui est bien évidemment volontairement caché, car s’il se rendait compte de qui il est vraiment, et de ce qu’on lui a fait croire depuis le commencement, il serait très en colère. Il serait très en colère, mais surtout, il ne pourrait plus se laisser faire. Il ne pourrait plus accepter d’être un tel esclave, qu’on l’abrutisse, qu’on lui cache la vérité, qu’on le traite comme du bétail ou de la chair à canon, qu’on l’incite à blesser, tuer ou à manipuler ses semblables, qu’on l’incite à se corrompre, à corrompre ses valeurs, à vendre son corps ou même à vendre son âme. Il deviendrait l’être divin puissant et bon, et surtout libre, qu’il est réellement, et les puissances qui contrôlent ce Monde ne pourraient plus avoir la main mise dessus.

Ce n’est bien évidemment pas dans l’intérêt de ceux qui se nourrissent de ces énergies extrêmement basses, et qui aiment contempler tout être initialement « pur » (comme nous le sommes à la naissance pour la plupart d’entre nous) se corrompre, se pervertir, s’oublier, se perdre, se détruire – une fois dans les mains de la « matrice » si bien ficelée pour qu’elle nous attaque et nous pénètre de tous les côtés. Seul l’être humain souhaitant volontairement s’en sortir et découvrir de lui-même la Vérité le pourra.

Connexion humaine

L’humanité a été plongée depuis des milliers d’années dans une noirceur qu’il est inutile de redécrire. Même si nous évoluons dans notre conscience de nous-même et de ce qui nous entoure au fil des siècles, nous reproduisons encore et toujours les mêmes erreurs et dans certains domaines, nous nous déshumanisons de plus en plus, l’homme étant petit à petit et sans qu’il s’en aperçoive, amené vers « l’homme-machine » (transhumanisme). 
Mais la connexion avec l’autre est la seule chose qui puisse véritablement nourrir l’humain, raison pour laquelle sans connexion, il se meure.


L’humain est fait pour vivre et se connecter avec ses semblables et même avec les autres espèces et c’est cette absence de connexion qui donne naissance à toutes les déviations que nous pouvons constater dans nos sociétés : addictions, drogues, violences, meurtres. Des expériences ont été faites sur des rats en laboratoires, et ont démontré que les rats ayant la possibilité dans leur cage de connecter avec d’autres rats n’étaient pas tentés de consommer l’eau remplie d’héroïne. Seuls ceux qui étaient isolés, seuls, consommaient l’eau droguée, jusqu’à en mourir.
Il est ainsi très facile de comprendre comment ce système fabrique la violence, la perversion et l’addiction, en isolant toute personne ayant commis ces actes justement par isolement et manque d’amour, ensuite encore plus une fois en prison, au lieu de trouver des moyens de leur apporter l’amour et la connexion qui leur faisait déjà terriblement défaut au moment de leur « point de bascule ». Car il y a toujours un point de bascule. On ne peut pervertir et corrompre un être qui ne présente pas initialement des « failles », et ces failles sont délibérément créées chez l’humain, dès la naissance avec toutes sortes de « programmations » et de fréquences vibratoires (par la musique, les images, les jeux vidéo, les médias, l’alimentation toxique, le manque d’amour, la peur, la déconnexion avec les autres humains).



Principaux constituants de la cigarette

Une fois l’être « affaibli », il devient alors manipulable, et on peut commencer sa programmation pour servir à ses fins. 
On peut l’envoyer tuer ou se faire tuer « pour défendre sa patrie », on peut le faire consommer des pipettes blanches et oranges contenant plus de 4 000 substances chimiques et cancérigènes (la cigarette), et ce, en le faisant payer volontairement de lui-même pour mourir à petit feu, et continuer à s’enrichir quand il sera malade et mourant. On peut faire jouer les humains entre eux à des jeux violents qu’ils penseront « virtuels » où le but est de tuer l’autre, de faire la guerre, de détruire. Mais la pensée étant créatrice, et le virtuel n’étant pas différencié du réel pour l’Univers, puisque tout ce qui est actuellement « réel » a d’abord été « virtuel » à un moment donné, alors l’humain ne se rend pas compte qu’il créé ce qu’il voit, qu’il créé en lui ce qu’il commet virtuellement, et qu’il laisse ces pensées et ces images pénétrer la partie la plus importante de son être : son inconscient.
Tout est géré par notre inconscient, et ceux qui dirigent ce Monde l’ont bien compris : agir sur l’inconscient est la chose la plus puissante que l’on puisse faire pour contrôler un humain.
Parce qu’ainsi il croira qu’il est libre et qu’il choisit ce qu’il décide de faire sans se rendre compte qu’il est programmé.
On peut véritablement le programmer à faire et à penser tout ce que nous désirons mettre dans sa conscience, ou plutôt dans son inconscience.

C’est ainsi que depuis sa naissance, l’humain est programmé mentalement à penser et à agir selon sa culture, son époque, ses traditions, son environnement, et aujourd’hui, ses films, ses séries, ses publicités, ses médias, ses informations, son éducation, sa religion, ses jeux vidéos, ses clips vidéos, ses musiques. D’un côté il est programmé, et de l’autre, il est affaibli, une danse sans fin, pour aboutir à son épuisement physique, mental, et spirituel.
Heureux dans l’inconscience de la matrice
Bien sûr qu’il est possible de « vivre heureux », même dans cette matrice. L’être inconscient est même souvent « bienheureux » dans son ignorance. Assouvissant ses désirs et plaisirs matériels et physiques et vivant avec des valeurs plus ou moins respectables, il pourra mener une vie « normale », sans trop de difficultés. Enfance, adolescence, monde du travail, mariage, enfants, divorce, concubinage, retraite, mort. C’est le modèle qui a été mis dans sa conscience dès sa naissance, il peut rarement en être autrement.


Expansion de conscience

Et s’il était né sur une planète où l’école était différente (où on apprendrait par exemple la spiritualité et la physique quantique dès notre plus jeune âge), où nous nous développerions selon nos aptitudes innées, où la soif de pouvoir et de domination n’existerait pas, où les jeux vidéos violents n’existaient pas, où l’homme respectait tout ce qui l’entoure, autres humains et animaux, où les hommes et les femmes vivraient en harmonie sans que l’un cherche à dominer l’autre mais au contraire à se compléter et à se porter, où le travail tel qu’on le conçoit aujourd’hui n’existerait pas, où chaque être humain aurait conscience des vibrations de tout ce qui l’entoure et où aucun humain n’aurait donc envie de s’autodétruire mais au contraire de prospérer et d’évoluer dans la beauté, l’harmonie, la conscience ?



Conscience collective

Alors, dans une société comme celle-ci, combien auraient envie de meurtre, de destruction, de braquages, de drogue, de pédophilie, de prostitution ? Il est difficile d’inventer quelque chose que l’on n’a jamais vu. C’est parce que l’Homme naît baigné dans la perversion qu’il le devient. Il naît « pur » et est ensuite attaqué de tous les côtés, par tous ses sens, physiques et spirituels, et seul celui qui luttera pour maintenir sa Vérité et sa pureté pourra en sortir indemne. Mais c’est un combat que peu ont le courage de mener, car les tentations de la « facilité » de la matrice sont nombreuses. L’être humain préfère encore trop souvent la facilité de l’illusion à l’effort de la recherche de la Vérité – la facilité de la prison dorée, à l’effort de la vraie liberté.

Ce qui est de l’autre côté du voile, encore très peu d’humains peuvent même le « concevoir ». La plupart des humains n’arrivant même pas à concevoir qu’ils puissent ne pas être seuls dans l’univers, tout en sachant que leur propre galaxie est composée de milliards de milliards de planètes, et qu’il existe des milliards de milliards de galaxies comme la leur, il est facile de constater le niveau d’inconscience des terriens. Lorsque nous prenons de la hauteur et que nous nous imaginons soudainement suspendus dans l’univers, observant la Terre de haut au milieu de milliards d’autres planètes, il parait si ridicule d’observer ces petits humains rigolant de tous ceux qui auraient le malheur de parler « d’extra-terrestres ». Quelle ignorance, pire, quelle arrogance. Quel manque d’ouverture, quelle inconscience. Surtout quand l’humain pense que seul ne peut exister ce qu’il peut lui-même concevoir. Comme si ce qu’il pouvait lui-même concevoir avait le moindre impact ce qui existe réellement ou non. Cela n’a d’impact que sur sa propre vie, mais en rien sur la réalité de LA vie.


Lever le voile de la matrice

Lever le voile

Aujourd’hui et plus que jamais, la conscience de l’humain progresse à Vitesse grand V. Grâce à l’arrivée d’internet et des réseaux sociaux, des consciences envoyées pour éveiller l’humanité, nous assistons bien clairement à une réelle division au sein des humains. D’un côté, ceux qui ont décidé de lever les voiles et rechercher la Vérité, de sortir de l’illusion, et de l’autre, ceux qui voudront continuer à y vivre.

Malheureusement (ou plutôt heureusement), il est impossible pour celui qui a levé les voiles de faire comme s’il ne savait pas. Raison pour laquelle l’être éveillé souffre dans la matrice. Raison pour laquelle il est diagnostiqué bipolaire ou schizophrène. Raison pour laquelle il est taxé « d’hypersensible » et mis sous médicaments. Il capte l’invisible et est un « bug » dans la Matrice qu’il faut calmer. Il vit entre 2 mondes, l’illusion physique et l’occulte, et s’il ne comprend pas ce qu’il vit, peut en devenir « fou ».


LA conscience collective

L’être humain est désormais à un tournant où il doit faire un choix : celui de la Conscience ou celui de l’illusion de la Matrice.



La Conscience agit pour le Bien collectif alors que l’inconscience et l’illusion ne peuvent servir qu’aux intérêts individuels. A chaque instant, l’humain a le choix, et donne son consentement ou non à ceux qui veulent que l’inconscience persiste.

A chaque instant, avec chaque parole, chaque acte, chaque pensée, il choisit son camp, il choisit sa direction. Il va soit vers la Beauté, la Justice, et la Vérité, soit vers le mensonge, les faux semblants et l’horreur. Tout est entre ses mains, à chaque seconde qui passe, il a le pouvoir de se libérer et de libérer les autres.Il a le pouvoir d’impacter l’avenir de la Terre, des gens et des animaux qui vont continuer à souffrir s’il ne décide pas de passer de l’autre côté, pour renverser la balance.

Il peut décider de ne plus jamais accepter de se corrompre ni de se mentir et de mentir aux autres. Il peut décider d’être enfin qui il est. Il peut décider de faire rejaillir du plus profond de lui-même sa pureté et son innocence, qui sont sa plus grande force, au contraire de ce que la société lui a inculqué.

Rien n’est plus puissant que la pureté. La pureté dissout tout. La Beauté transforme. Il prend alors conscience qu’il est comme un peintre qui créé sa toile à chaque instant, il créé sa vie, mais surtout, il créé le Monde.
Laura Marie
Site web : www.lauramarietv.com




trouvé là 


http://energie-sante.net/sortir-de-la-matrice-et-gerer-ses-bonds-de-conscience/

Le 15/03/2020 
- où en sommes nous ?  
- où allons nous ?
- que voulons nous faire ?

   à bientôt